ULM

Encore une invention qui fait rêver … être dans le ciel , au plus prés de l’ air , comme suspendu ! Avec un investissement minimum …

C’est sans doute celà qui explique la multiplication de ces engins ,( dont des sortes d’ hélicoptéres miniatures ) , détenus par des particuliers mais aussi de plus en plus par des clubs qui en font commerce pour des circuits touristiques . Et c’est là que commence le probléme : qui dit tourisme dit sites magnifiques : Chateaux cathares , gorges du tarn , massif montagneux … soumis pour le coup durant d’ interminables minutes au bruit d’un avion qui tourne en rond autour du site – paisible au départ – que vous êtes venus admirer !

L’ ULM c’est bien … mais c’ est la possibilité d’ importer le vacarme dans les lieux les plus sauvages ( à voir … l’ arrivée des drones , belle galére aussi pour ceux qui cherchent le calme ).

Certes, on ne peut rapprocher la mentalité de ces pilotes de celle de la frange extréme de motards,  jets-skis et autres quads fanatiques de leur vacarme sans aucune conscience de ce qu’ils imposent aux autres,.

Néanmoins il faut  interpeller le milieu aérien sur son impact  absolument insupportable  sur l’ environnement ( comprenant entre autre l’ être humain) du fait du bruit provoqué qui porte trés fortement à plusieurs kilométres . Prendre en compte ce paramétre dans l’ évolution des sports aériens est vital pour leur image , leur évolution … et le bien être de tous :  Un planeur , un parapente n’ est pas un probléme, en aucun lieu . A eux d’ inclure le silence maximum dans leur cahier des charges. Alors nous pourrons regarder un ULM avec émerveillement …