Le coût du bruit

Quelles sont les conséquences du pollu-bruitage ?

– Coût direct :

Construction de murs anti-bruits ( 11 millions d’ euros à Grenoble pour une portion de mur sur le périph U2 à Grenoble ) à la charge de la collectivité c’est à dire nous tous … cela au lieu de sanctionner ceux qui créent le bruit et de les ramener à la norme ! )

Le cout des protections phoniques contre les Pollubruiteurs

Le cout des protections phoniques contre les Pollubruiteurs

En lisant cet article vous constaterez que les pouvoirs publics ont conscience du probléme. Bizarrement cependant , on y parle de « correction » du bruit au lieu de le supprimer à la source, surtout lorsqu’il est juste le fait d’une jouissance égoiste . Or nous payons tous , au propre comme au figuré …

– Santé :

Combien de dépressions, de maladies induites par ce stress apparenté à une agression ? ( négation de la personne , agression à l’intérieur de notre espace vital … devoir vivre fenêtre fermées et malgré ça stopper la conversation lorsqu’un 2 roues bruyant passe dans la rue …). Cela a un coût humain et financier que nous tenterons de chiffrer.

– Impact sur la nature :

sur les animaux, mais aussi tous ces promeneurs qui venant chercher un peu de calme en pleine montagne, subissent encore le bruit des motos « sportives » qui montent leur rapport à des kilomètres de là !

-Accidentologie et incivisme :

Il suffit de sortir le week-end sur une route « roulante » ayant de beaux lacets pour réaliser le lien entre bruit et comportement dangereux: La différence entre route et circuit semble ne pas exister pour nombre de motards. Idem pour la différence entre zones piétonnes et route … entre ligne continue et discontinue : le motard ne peut pas attendre ! Là encore, coût financier pour la collectivité , et coût « moral » donnant une société où l’on ne se sent pas respecté, chacun semblant avoir le droit de faire n’importe quoi…